Réflexions et méditations dans la brume

Par AFBE|9 novembre 2021|Balade de santé, Bien-être, Phyto-résonance|1 comments

La brume est là… cependant la lumière est si belle…

et l’atmosphère si douce…

Les tonalités de l’automne révèlent certaines structures

Et il se produit une troublante expérience esthétique à la rencontre de ces motifs

Les gouttes d’eau retenues pas les feuillages ont la capacité d’attirer irrésistiblement notre attention tout en créant une émotion positive suivie d’un sentiment de bien-être.

Il existe une sorte de fascination naturelle qu’on appelle “douce” par opposition à la fascination “dure” qui sur-stimule et vient encombrer et fatiguer les réseaux neuronaux cérébraux.

Elle se réveille de façon instinctive, par des processus physiologiques ancrés, et favorise l’apparition d’ondes cérébrales particulières, les mêmes que celles que l’on peut enregistrer lors de la méditation en pleine conscience.

Il en résulte une sorte de mise au repos du cerveau qui va lui permettre entre autre de récupérer de ce que l’on appelle “la fatigue liée à l’attention directe”

La fascination douce se déclenche aussi par l’observation de ce qu’on appelle les structures naturelles en fractales.

Nous aimons tous les structures en fractales, elles retiennent notre attention sans nous épuiser.

Leurs différentes parties ont quasiment la même forme mais se répètent en nombre pour finalement produire une structure relativement complexe.

Le chou romanesco en est certainement l’illustration la plus connue. Cependant dans la nature la pomme de pin illustre bien le phénomène.

L’observation des fougères, des lichens ou des mousses produisent le même effet sur nous.

Contempler la complexité de ces plantes favorisent un état de méditation en pleine conscience et suspend les ruminations mentales.

Fourreau de mousse
Douceur des coloris et finesse des dentelles des lichens
Pointillisme des brins de mousse
Associations de motifs répétés

Les cercles imparfaits aussi, et leur répétitions favorisent chez nous fascination douce et émotions positives.

Les arborescences….les colimaçons….les mandalas…tous ces motifs du monde vivant qui renvoient directement au mouvement même de la vie à l’oeuvre.

Tous ces motifs et ces formes sont des manifestations du vivant que nous reconnaissons spontanément. Elles éveillent la vie en nous par résonance et entretiennent l’élan vital.

Les couleurs, leurs associations, leurs complémentarités, impactent notre tonalité affective. Et cette tonalité est directement liée à notre capacité à être touché par ces rencontres vivantes.

Rouge sang

La phyto-résonance se manifeste aussi souvent, par l‘apparition de la métaphore à la rencontre de la plante.

Bien à l’abri sous les frondaisons permanentes du lierre
Etrangeté de ces deux troncs liés, qui soutient l’autre?
Liens, entre solidité et rupture
Invitation à s’orienter, ou à s’immerger dans un bain vivant, sous les arborescences

Une approche de “ce qui se passe en nous”, pendant ces balades dites “de santé”.

Partager cet article:

A propos AFBE

France CRIOU est présidente de l'Association Française de Biophilie et d'Ecothérapie Médecin et Paysagiste elle exerce comme Consultante Conseil et Formatrice en Thérapies par la relation à la Nature (conception de jardins thérapeutiques, programmes d'hortithérapie, ecothérapie) pour les professionnels et les particuliers

1 Commentaires

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML Tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*