Bain de forêt, bain de nature… Ce que je peux faire pour ma santé

Par AFBE|1 septembre 2020|Bain de forêt, Balade de santé, Ecotherapie, Santé|0 comments

La mode est au «  bain de forêt  » et c’est tant mieux si de plus en plus de personnes s’y intéressent en France surtout pour la forêt et ses habitants.

De nombreuses études scientifiques ont prouvé que la forêt, en tant que milieu naturel particulier, est bénéfique à notre santé.

C’est essentiellement par une régulation du niveau de stress et une stimulation des défenses immunitaires qu’elle agit.

Et c’est évidemment particulièrement rassurant en ces périodes incertaines d’épidémies, pour celles et ceux qui ont une forêt à portée de main.

Associations bénéfiques de diifférentes essences de conifères en forêt méditerranéennes : Abies alba, Pinus sylvestri et Juniperus communis

Cependant la tendance est à la protocolisation de la séance conduite par un guide. Si la standardisation de ces expériences est indispensable à la recherche ou à la conduite d’une thérapie sur indication médicale, doit-elle être proposée régulièrement à tous sous cette forme?

Gardons à l’esprit que les processus de restauration de la santé au contact de la nature sont profondément ancrés en nous. Et qu’ils vont se mettre en place assez facilement et rapidement.

On sait qu’il ne faut que quelques minutes pour installer un ralentissement du poul, suivi d’une diminution de la tension artérielle, dès lors que notre regard se porte sur des arbres ( même par la fenêtre de notre lieu de travail ou d’une chambre d’hôpital )

CHU de Saint-Etienne : vue par la fenêtre sur le Jardin des Mélisses. un jardin thérapeutique en Psychiatrie, au bénéfice de la santé des soignés et des soignants)

On sait aussi que les émotions positives sont immédiatement induites chez la plus part d’entre nous à la vue de certains types de paysages naturels. Quelque soit notre culture et notre éducation « un paysage d’herbes hautes ponctué de quelques grands arbres et évoquant la savane » est universellement plébiscité comme le plus plaisant.

Paysage de Conrouan (Escragnolles – Alpes Maritimes)

De même, la rencontre d’un bébé animal provoque spontanément surprise et joie, tandis que s’installent secondairement amour et compassion (avec la sécrétion d’ocytocine)

Rencontre d’un ânon de Provence
Sauvetage d’un jeune lièvre

Tous ces phénomènes, très favorables à notre santé, sont profondément ancrés et leurs mécanismes bénéfiques sont inscrits dans nos gènes

Au cours des bains de forêt il est proposé de suivre quelques recommandations pour en optimiser les effets.

. une déambulation lente et en silence,

. une observation attentive de ce qui nous entoure

. une attention particulière portée à l’ouverture des sens

Ces invitations vont induire une baisse de la vigilance mentale active. Elles favorisent l’accès à la fascination douce.

La fascination douce est une capacité d’attention innée, réparatricee et créative. Un processus de restauration de la fatigue attentionnelle qui se met spontanément en place lors de l’observation de la nature.
La fascination douce est un des piliers santé de la biophilie. Elle restaure les capacités cognitives

L’environnement naturel et l’attitude du promeneur facilite en quelque sorte l’accès à la pleine conscience. La rumination mentale fait place à une attention aux sensations corporelles et à l’instant présent.

Il est possible alors de ressentir les bienfaits physiques, mentaux et sociaux de ce bain de nature : éveil et renforcement du tonus du corps, émotions positives, apaisement et relâchement des tensions musculaires, clarification des idées, compréhension et empathie pour le monde naturel, développement de l’imagination, mise en récit intérieur des expériences vécues.

Un géant… à terre

En forêt ou ailleurs, la rencontre de l’arbre reste un évènement particulier.

Ressourcement sous un vieux chêne

Pour notre santé physique l’arbre est bien sûr synonyme d’oxygène, d’ions négatifs, de climatisation et d’ombrage. Les essences émises par les différentes espèces sont en général toutes très favorables à notre système immunitaire quelque soit le mécanisme physiologique concerné. Il existe un lien direct entre la régulation du niveau de stress, la régulation de l’état biologique de l’humeur et le niveau de performance du système immunitaire.

Cependant plus encore, il y a résonance avec nos existences. Hauteur, largeur, épaisseur, textures, mouvance, coloration, clarté, atmosphère, enracinement, orientation… Et bien qu’il soit toujours par sa temporalité, la rencontre de l’altérité absolue, l’arbre nous apaise et nous « facilite la vie » en harmonisant les structures les plus fondamentales de notre être.

Bien sûr il est aussi possible de prendre un bain de santé seul auprès d’un arbre.

Tout comme on peut restaurer sa santé par un bain de nature … sans forêt.

Le tout est de se placer dans la possibilité de rencontrer la nature.

S’il peut être accompagné et encouragé, nous souhaitons que le bain de forêt ou le bain de nature reste avant tout une balade physique et mentale. Une déambulation, un lâcher-prise, un déploiement des capacités sensorielles, un vagabondage de l’esprit et de l’imaginaire, un grand moment de liberté, une expérience personnelle de créativité.

En ces temps éprouvants de crise sanitaire pensez à faire entrer la nature dans votre parcours de vie, pour votre bien-être et votre santé.

Partagez vos connaissances et vos expériences avec votre famille, vos ami(e)s…et avec nous, sur ce site!

Partager cet article:

A propos AFBE

France CRIOU est présidente de l'Association Française de Biophilie et d'Ecothérapie Médecin et Paysagiste elle exerce comme Consultante Conseil et Formatrice en Thérapies par la relation à la Nature (conception de jardins thérapeutiques, programmes d'hortithérapie, ecothérapie) pour les professionnels et les particuliers

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML Tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*