Nature et biodiversité

De la biodiversité et son lien à la biophilie et à la santé

La biodiversité est aussi un concept qui a été défini par Edward.O. Wilson plusieurs années avant le concept de biophilie. Il est important de rappeler ce qu’il entendait à l’époque par biodiversité. Pour Wilson la biodiversité c’est « la diversité des processus du vivant »  et non pas la diversité des espèces vivantes. Ce qui est une tendance réductrice actuelle de la définition du terme.

Quant à la biophilie elle est décrite par Wilson comme une tendance instinctive et innée de l’être humain à s’intéresser aux êtres vivants et aux processus biologiques. Cet attrait irrésistible se complète d’une affiliation émotionnelle positive profondément ancrée et inscrite dans ses programmes génétiques. La biophilie est considérée comme un processus indispensable à la vitalité de l’être humain et qui le rendrait attentif et créatif. De ce cercle vertueux dépendrait le niveau d’évolution de l’humanité. 

Plus simplement on peut dire que la biophilie nous dispose physiologiquement, psychologiquement et socialement à interagir avec le vivant et dans le sens de la vie. Eveil du corps, régulation du niveau de stress, récupération du niveau d’attention, stimulation des émotions positives et développement des capacités cognitives sont  » les piliers santé  » de la biophilie.

En immersion dans la nature notre corps entier entre en résonance avec le vivant et son fonctionnement est optimum.

Le bien être procuré par le vécu de la biophilie nous conduit à prendre soin en retour de cette relation au monde vivant indispensable à notre santé.

Le lien entre biodiversité, biophilie et santé apparait alors évident.

Plus importante est la biodiversité, plus notre biophilie est stimulée, plus nous sommes en éveil, en capacité d’agir, attentifs et créatifs. Plus nous sommes en bonne santé et plus nous sommes humains.